En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.
Ardèche Drôme Loire

Agriculteurs et salariés en situation d’épuisement professionnel : la MSA reconduit son action

Mis à jour le 24/07/2018

La MSA maintient son dispositif d’aide au répit pour 2018 afin de permettre aux exploitants en risque de « burn-out » de lever le pied. Ce dispositif sera également ouvert cette année aux salariés en situation d’épuisement professionnel sous certaines conditions. Celles-ci seront communiquées fin septembre 2018.

La MSA Ardèche Drôme Loire fortement mobilisée avec le relais et l’appui de ses partenaires du monde agricole


Dans un contexte où l’économie agricole vit parfois des périodes délicates, certains exploitants peuvent se retrouver au bord de l’épuisement professionnel : sensation d’être dépassé, manque de concentration et d’énergie pour travailler, repli sur soi, irritabilité, problème de santé, mal être…

Début 2017, le Gouvernement, conscient de l’épuisement professionnel vécu par certains exploitants agricoles allouait à la MSA une enveloppe exceptionnelle de 4 millions d’euros pour mettre en place l’aide au répit. Ce dispositif conduit avec l’appui de fonds de Ministère de l’agriculture a connu un véritable succès et a permis sur la France entière d’accompagner 3500 agriculteurs ce qui se traduisait par quelques 28 000 jours de remplacement.

Fin 2017, face au dépassement des objectifs nationaux fixés et au bilan positif de ce dispositif, la MSA a décidé de poursuivre le programme en 2018. Le financement s’effectuera exclusivement par des fonds MSA : caisse centrale de MSA et MSA Ardèche Drôme Loire.

La MSA Ardèche Drôme Loire  fortement mobilisée avec le relais et l’appui de ses partenaires du monde agricole.

Pour rappel ce sont 215 exploitants  ardéchois, drômois, ligériens  qui ont pu bénéficier de cette aide. La MSA Ardèche Drôme Loire a pu ainsi financer 1154 demi-journées de services de remplacement et 86 demi-journées en emploi direct permettant aux exploitants de couper, mettre en place des projets ou tout simplement retrouver du courage.
Ce dispositif, présenté comme une bouffée d'oxygène pour les exploitants épuisés, a montré son utilité en seulement une année.  185 834 euros ont été versés par la MSA Ardèche Drôme Loire en 2017 via l’enveloppe nationale.    

Aide au répit : accepter de se faire remplacer pour pouvoir se ressourcer.

Trois facteurs majeurs expliquent le recours à cette aide : difficultés personnelles, difficultés de santé, problèmes mixtes d’organisation du travail, financier et personnel ou enfin le stress engendré par les conséquences des crises agricoles.

Des impacts positifs pour les bénéficiaires et l’entourage familial : avec des répercussions bénéfiques sur leur moral et leur santé, 91,7 % des exploitants agricoles bénéficiaires se disent satisfaits du dispositif (moyenne nationale).

Modalités pratiques

L’épuisement professionnel de l’agriculteur doit être évalué et ensuite un projet de répit doit être élaboré pour prévenir et/ou  aider à surmonter une situation difficile. Pour ce  cela, un accompagnement social personnalisé sera mis en place par un travailleur social de la MSA.

Un projet individualisé est élaboré avec chaque personne en fonction de sa situation et de ses besoins. Quelques exemples d'aides : prise en charge de journées de remplacement sur une période limitée  - participations au financement de projets de répit (partir quelques jours en vacances en famille, passer du temps ensemble en faisant des sorties à la journée avec les enfants, prendre soin de sa santé etc..)
                  
Pour plus d’informations, contactez un travailleur social de la MSA
Service Action sanitaire et sociale : 04 75 75 68 95