Accès rapide
Changer de région
Saut au contenu
MSA Ardèche Drôme Loire > Conseils, droits et ... > Santé > Etre bien remboursé > Choisir et déclarer son médecin traitant
Mis à jour le 22.10.2014

Choisir et déclarer son médecin traitant

Déclarer son médecin traitant à la MSA est la première étape pour entrer dans le parcours de soins coordonnés. Cette démarche vous permet d'être suivi par un médecin qui vous connaît, d'être bien conseillé et orienté dans le système de soins et donc d'être mieux remboursé.

Pourquoi choisir un médecin traitant ?

Avoir un interlocuteur privilégié pour sa santé, c'est important !

Votre médecin traitant assure le premier niveau de recours aux soins. C'est votre médecin de référence. Il est chargé de vous recommander des soins de prévention (dépistage, examens…) et de vous orienter au mieux vers la consultation de spécialistes, une hospitalisation ou une prescription de médicaments.


Dans le parcours de soins, votre médecin traitant peut vous orienter en cas de besoin, et avec votre accord, vers un autre médecin spécialiste : rhumatologue, cardiologue, dermatologue, etc. Ce médecin spécialiste est appelé médecin "correspondant".

Vous êtes toujours libre de consulter le médecin spécialiste de votre choix, mais, pour rester dans le parcours de soins et vous assurer un suivi médical coordonné, vous devez d'abord consulter votre médecin traitant déclaré.

Pour un meilleur partage des informations

En suivant le parcours de soins, vous bénéficiez du suivi médical coordonné. Votre médecin traitant centralise toutes les informations qui concernent votre santé (résultats d'examens, diagnostics, traitements…) et tient à jour votre dossier médical.

Pour les patients atteints d'une ALD (affection longue durée), c'est lui qui élabore le protocole de soins en concertation avec les médecins spécialistes impliqués dans le traitement.

Le spécialiste tient informé votre médecin traitant de votre état de santé et, avec votre accord, lui transmet les éléments nécessaires à la bonne coordination de vos soins (résultats d'examens complémentaires, compte-rendus opératoires, etc.).

Pour être mieux remboursé

Lorsque votre médecin traitant vous oriente vers un autre médecin, vous êtes dans le parcours de soins, donc votre taux de remboursement habituel est maintenu.
La déclaration d'un médecin traitant n'est pas obligatoire, mais elle conditionne le niveau de remboursement de vos consultations

Si vous avez déclaré votre médecin traitant, vous êtes dans le parcours de soins et la MSA vous remboursera 70% du tarif de base, moins 1€ au titre de la participation forfaitaire. Le reste est à votre charge mais peut être remboursé par votre complémentaire santé.

Hors du parcours de soins, le taux de remboursement passe à 30% du tarif de base. Vous êtes donc moins bien remboursé.

Il est donc important de bien se renseigner sur le secteur et les honoraires pratiqués par le médecin avant de consulter.

Un exemple pour bien comprendre

Une consultation chez un médecin généraliste conventionné secteur 1 coûte 23 € (tarif applicable au 1er janvier 2011) :

  • S'il s'agit de votre médecin traitant déclaré, vous serez remboursé 70% du tarif de base, soit 16,10€, moins 1€ au titre de la participation forfaitaire.
  • Si vous n'avez pas de médecin traitant déclaré, vous serez remboursé 30% du tarif de base, soit 6,90€,  moins 1€ au titre de la participation forfaitaire.


Source : CCMSA

Sommaire :
Article lié
Le remboursement d'une consultation médicale
Le montant du remboursement de la consultation varie selon que vous respectez ou non le parcours de soins coordonnés et selon le médecin consulté (discipline, conventionné secteur 1 ou 2).
Santé - 16 juillet 2014